Vous êtes ici

Emission radio: La lutte entre l'environnement et les individus favorise la créativité

Date de l'émission: 
Lundi 23 Mai 2011

La forme d'un individu est liée à l'action des gènes et des contraintes environnementales. En France, Jean Baptiste Lamarck médecine et naturaliste  - inventeur du mot BIOLOGIE - au XVIII siécle propose une complexification du vivant et un rôle de l'environnement. Darwin fait intervenir la sélection naturelle: rôle indirect de l'environnement qui confère un avantage ou désavantage à une espèce. L'evolution redirige des réalisations biologiques avec une fonction spécifique vers d'autres fonctions. La lutte entre l'environnement et les individus favorise la créativité.

Dans les concepts néo-lamarckiens,  Adolphe Pinard en France est le père de la puériculture  pour favoriser le développement des jeunes enfants. Les épidémies sont des processus évolutifs en accéléré: explique comment le virus de la grippe espagnole en 1918 fera plus de victimes que la guerre.

Pour Michel Morange, les biologistes sont des historiens de la Vie: l'homme est le produit d'un scénario évolutif de 4 milliards d'années. Pour lui, le mot Evolution est ambigue: ne sera pas utilisé par Darwin qui préfère parler de transmutation, transformation.

Mes invités: 
Michel Morange, Biologiste et philosophe des sciences à l'Ecole Normale Supérieure de Paris