Vous êtes ici

Conférence de l'Université Sigmund Freud de Vienne à Paris avec Philippe Petit- Avril 2018

Date de l'émission: 
Jeudi 12 Avril 2018

L'Université Sigmund Freud forme des médecins, des psychiatres, des psychologues et des psychothérapeutes à Vienne, à Paris, à Barcelone et à Milan. 

Conférence de l'Université Sigmund Freud de Vienne  en Avril 2018 à Paris de Philippe Petit

Présentation d'un concept de consciences primitives - un phénomène évolutif.

Les pathologies de la Psyché pourraient-elles être des phénomènes régressifs ?

Consciences originaires: 

  • Les psychopathologies, reflets de l’évolution d’une conscience phylogénétique
  • Anatomo-psychologie, une science issue de connaissances en psychopathologies fondée sur l’anatomie comparée des espèces et une psychologie comparée des espèces.
  • Consciences originaires, une conscience phylogénétique résumée en 9 étapes ( bactéries, méduse, ver, insecte, poisson, reptile, mammifère, singe, hominidé)
  • Postures phénoménologiques thérapeutiques pour des thérapeutes corporels et des psychothérapeutes : l’époché de Martin Heidegger.

 Le phénomène de conscience

  • Intériorité psychique et co-extensivité : état de conscience et conscience d’un état. Phénomène de réversibilité : le Monde se révèle à une conscience perceptive
  • La perception primitive, l’immédiateté de perception, l’intuition et la créativité sont des phénomènes de conscience.
  • La conscience des hominidés, un champ d’intentionnalités qui construit la pensée consciente, une articulation du langage et d’acquisitions de connaissances
  • Présentation conférencier : Philippe Petit, de formation médicale - kinésithérapeute puis ostéopathe depuis 40 ans, a été enseignant des Hôpitaux de Paris pendant 10 ans. Son expérience professionnelle a été le matériau de son premier livre «  Le corps n’est que mémoire - l’Evolution, un savoir-faire pour se soigner » aux éditions Lanore en 2009. Ce fut l’occasion d’une rencontre avec le paléontologue Roger Saban, spécialiste international des systèmes méningés (découverte des aires de Broca chez le singe). A cette époque, Philippe Petit suit une formation de philosophie (second cycle à la Faculté de Philosophie - Paris) ayant pour thème l’étude d’un ouvrage de Martin Heidegger « Être et temps » -« Sein und Zeit ». La rencontre avec la phénoménologie lui permet de développer un concept de posture phénoménologique thérapeutique fondée sur la notion de conscience. La conscience est un mécanisme neurophysiologique mais aussi une présence, un « dasein ».  

    Son premier livre lui offre la possibilité de réaliser plus de 200 émissions scientifiques sur le thème des Origines. Son émission « A l’écoute de l’Evolution, du Big bang à l’origine des espèces » sur idfm98 lui permet de rencontrer des chercheurs du Muséum, CNRS, INSERM, Institut Pasteur, INRA. Son émission se déroule aussi au sein de muséums internationaux (New-York, Bruxelles, Genève, Lausanne, Venise) et 25 muséums nationaux (Paris, Marseille, Saint Denis de la Réunion…). Le thème central de toutes ces émissions fut les Origines (Univers, Vie, espèces, Homme), thème que l’on retrouve dans tous ses livres et ses recherches en anatomo-psychologie.

    Son second livre «  Le corps, un être en devenir- Ostéopathie et Paléontologie » aux éditions Dangles est l’occasion pour lui de devenir de directeur de collection scientifique aux éditions Dangles - collection « Sciences et Santé ». Il explique dans cet ouvrage comment les symptômes sont des déficits d’adaptation (hormones et systèmes nerveux).  Pour  Philippe Petit, l’ostéopathie mobilise des solutions déjà existantes, acquises  au cours de l’Evolution. Les réponses biologiques en thérapies corporelles- ostéopathie, chirurgie - comme les réponses psychologiques pour les psychothérapies sont le fruit de transformations silencieuses, manifestations d’un « corps inachevé » comme le montrent les paléontologues, mais aussi les ostéopathes et les psychologues.  Ce que montrent aussi les découvertes des biologistes, les embryologistes aujourd’hui.

    Son 3° ouvrage « Judaïsme et Sciences de l’Evolution - Coïncidences » aux éditions Lettres vivantes lui offre l’opportunité d’être directeur d’édition dans cette maison d’édition qu’il vient de créer. Cet ouvrage en continuité avec ses émissions de radio est l’occasion de montrer l’importance des Origines au travers de coïncidences entre des écrits anciens (cosmogonies) et des découvertes récentes en paléontologie. Philippe Petit montre que le Judaïsme en privilégiant ce qui est originel (régime casher, shabbat, place de la femme) est très proche des sciences de l’Evolution (paléontologie, embryologie, biologie). Dans le cadre des Origines, la différence épistémologique entre un territoire religieux et scientifique est une disparité de langage et d’époque d’écriture. Dans la 3° partie de cet ouvrage, les origines de la pensée sont considérées comme des phénomènes évolutifs qui accompagnent le développement corporel des hominidés sur 7 millions d’années. Il développe une conception nouvelle de la psychopathologie où les pathologies de la psyché seraient des résurgences d’une conscience originaire, phylogénétique. Les psychopathologies seraient comparables à des « pensées-fossiles ».

    Son 4° livre (en préparation) aborde les origines de la conscience au travers des psychopathologies de façon plus détaillée que dans son 3° livre. Les pathologies de la psyché permettent de reconstituer des consciences archaïques acquises  au cours de 3 milliards d’années (apparition de la première cellule- la bactérie). Ainsi, pour Philippe Petit, la dépression serait une pathologie auto-immune de la psyché. Comme tous les processus auto-immunes, c’est une action sur l’intestin, réceptacle d’une multitude de bactéries dans l’organisme, qui soigne aujourd’hui des pathologies psychiatriques (clinique du docteur Natasha Campbell Mac Bride, neurochirurgienne à Cambridge). La schizophrénie serait un débranchement d’un cerveau mammalien (limbique). L’intérêt d’intégrer une conscience phylogénétique permet de différencier des approches thérapeutiques et d’ouvrir des champs nouveaux d’investigation et de traitement. L’anatomo-psychologie sera demain probablement un domaine de recherche en psychologie et en médecine.

    Emissions scientifiques consultables sur le site micro-osteo.fr

Sujets abordés: 
concept de consciences primitives - un phénomène évolutif. Les pathologies de la Psyché pourraient-elles être des phénomènes régressifs ?