Vous êtes ici

Interview sur Judaïques fm sur les Origines. Des convergences entre des écrits scientifiques et religieux

Date de l'émission: 
Mardi 25 Juillet 2017

Thèmes abordés dans « Judaïsme et Sciences de l’Evolution »

1:  Un rapprochement des plus intéressants et audacieux entre la paléontologie et le judaïsme se référant à l’histoire des origines dans la Thora et à des connaissances scientifiques récentes. Thèmes abordés dans le livre, en particulier la mémoire des cellules évoquée dans le chapitre “la cellule pleure”. Les protéines maternelles sont marquées par des événements comme des décès, des génocides. Les symptômes portés par les descendants sont en relation avec l’histoire vécue des parents, des grands-parents. En intégrant les histoires vécues via les protéines de son ovocyte, la femme représente pour le judaïsme (et pour la biologie, dans les mécanismes cellulaires) la “chair du peuple juif”.

2:  Les mécanismes d’émergence de la pensée au regard de concepts paléontologiques. Les migrations seraient-elles un préambule à une pensée primitive ? Les mécanismes de construction du corps au cours du temps de l’Evolution seraient-ils concomitants des mécanismes de construction de la pensée ? Faut-il avoir un crâne, un cerveau pour penser ?

La construction de la pensée au cours de l’Evolution s’est probablement faite au cours de migrations (des espèces, dont les premiers hommes qui ont quitté la vallée du Rift il y a plusieurs millions d’années). La phénoménologue Hannah Arendt évoque un comportement de « commenceurs » - beginners  pour l’homme. Les récepteurs sensitifs sont le creuset de la pensée pour le professeur Alain Berthoz, neurophysiologiste au Collège de France. Faute d’avoir des fossiles de pensées, il reste des traces visibles dans la psyché humaine au travers de comportements régressifs psychologiques, proches de comportements premiers.

A l’instar de l’anatomie comparée qui établit une continuité entre les espèces, la construction de la pensée sur un mode fractal serait un ensemble d’acquisitions mentales au cours de l’Evolution, dont les migrations seraient un des premiers maillons. A l’aide d’exemples, je montre que les stigmates de l’émergence de la pensée se manifestent  aujourd’hui au travers de pathologies psychiques- un peu comme un hallux valgus peut témoigner de la dynamique d’un pied d’oiseau, d’un pied de singe (liberté du gros orteil). J’ai proposé plusieurs pathologies psychiques et psychiatriques pouvant expliquer cette construction psychique originelle. Le mode régressif est à entendre ici dans un contexte évolutif, et non diagnostic. Tous les niveaux d’acquisition coexistent, comme le montrent la conception tridimensionnelle du cerveau proposée par le neurophysiologiste Mac Lean des années 60. Du fait de la mul­titude des neurones, le cerveau est un organe instable. Les lieux de connexions entre neurones avec de nombreux relais via des molécules chimiques – les neurotransmetteurs.

L’accumulation de protéines dans la myéline des nerfs (intégration de mémoires protéiniques), l’intégration de cerveaux pri­mitifs (reptilien et mammifère) au sein d’une complexité crois­sante des connexions innombrables des neurones, l’état intermé­diaire neurone/glie et le développement d’une circulation cérébrale convergent vers des transferts d’informations entre des systèmes fractals (molécules, cellules, neuromédiateurs). Les mécanismes de diffusion des informations sont proches des systèmes dissipatifs (auto-organisées d’Ilya Prigogine). Tous ces mécanismes ont participé à l’élaboration pro­gressive d’un dialogue intérieur de nos ancêtres en se nourrissant de sens jusqu’au développement d’une pensée. L’acquisition de sens serait alors la convergence de ces différents mécanismes d’organisation concomitants auxquels il faut ajouter la diffusion des sons du larynx vers la base du crâne (sphénoïde, avec la proximité des glandes hypothalamus et hypophyse, une résonance dans les viscères via l’activité du nerf vague. 

Sujets abordés: 
Coïncidences sur les Origines entre les sciences de l'Evoluytion et des écrits anciens (Génèse -Bible, Torah)
Mes invités: 
Intervieweur: professeur Robert Haiat, cardiologue, président de l'association des médecins israélites de France